Débarqué dans l’UE

DeutschEnglish | ItalianoPolskiSlovenčina中文


la-chine-cover

Brochure publiée parpar Echanges et Mouvement: La Chine débarque dans l’UE. Investissements chinois et conditions d’exploitation pur une production “made in Europe” (aout 2013). Collection d’articles:

10 paragraphes contre 1 pomme pourrie – L’iEsclavage à Foxconn
par des amis de gongchao (Mars 2013)

Foxconn est le plus grand fabricant sous contrat du monde dans le domaine de l’électronique. Dans ses immenses usines en Chine et dans d’autres pays, il produit pour Apple, Sony, Google, Microsoft, Amazon et d’autres marques. Les ouvriers de Foxconn sont des iEsclaves qui subissent des mauvaises conditions de travail pour fabriquer nos outils de communication – les iPhones, Kindle et autres Playstations.


“J’ai perdu six ans de ma vie” – Histoire d’une ouvrière de Foxconn à Nitra en Slovaquie
Propos recueillis par gongchao/kpk (avril 2013)

Nous avons rencontré Lucia, âgée d’environ 25 ans, dans la ville de Slovaquie où elle vit. Nous avions pris contact avec elle par l’intermédiaire d’amis, curieux d’en savoir plus sur les conditions de travail dans l’usine Foxconn de Nitra en Slovaquie. Lucia y avait travaillé pendant six ans avant d’être licenciée début 2012, avec des centaines d’autres travailleurs.


Historique Sony/Foxconn en Slovaquie
Propos recueillis par gongchao/kpk (avril 2013)

Sony entre en Slovaquie en avril et construit près de Trnava une nouvelle usine de fabrication de composants pour les téléviseurs montés dans les usines du Royaume Uni, d’Espagne et d’Allemagne. Trnava se situe à environ 50 km à l’est de Bratislava et, en 2011, compte 65 000 habitants. Sony achète une zone industrielle précédemment occupée par des entrepôts. En août, la pré-production démarre à Trnava, avec près de la moitié des machines provenant d’autres usines Sony. Initialement, 350 à 400 personnes sont embauchées et réparties en trois équipes.


Des modes de gestion de la main-d’oeuvre différents ? Foxconn en République Tchèque
par Devi Sacchetto et Rutvica Andrijasevic (Mars 2013)

Ces dernières années, les medias ont mis en avant les suicides de travailleurs de la société Foxconn en Chine, alors qu’on en sait peu sur les usines de Foxconn en Europe de l’Est. Les sites de production de Pardubice et Kutna Hora emploient au total entre 8 et 9000 ouvriers. Ces deux usines produisent pour de grandes marques internationales (HP, Samsung, Chimei, Innolux, Cisco et, il y a quelques années encore pour Apple) et leurs effectifs se répartissent assez nettement entre salariés employés en direct et ceux embauchés par les agences de recrutement internationales1. Un haut niveau de flexibilité de la production, un fort turnover et une déqualification du travail entraînent un besoin constant de main-d’œuvre.

 

Skip to top